Hahoe et Yangdong : villages de Corée classés au Patrimoine mondial

Extraits de la communication de  DU Xiaofan 杜晓帆, du Bureau de représentation de l’UNESCO en CHINE, lors du séminaire sur les patrimoines culturels ruraux au Guizhou. 1

Les villages historiques de Hahoe (à Andong) et Yangdong

DU Xiaofan présente deux villages proches de la ville de Gyeongju en Corée du Sud, inscrits en 2010 au Patrimoine Mondial.

Le village de Yangdong, situé à 40 minutes en voiture au nord de la ville de Gyeongju, a su conserver ses traditions et ses paysages culturels. C’est un village très bien entretenu.  Les maisons en briques avec des toits de tuiles se multiplient, mais il y encore beaucoup de maisons avec de nombreux toits de chaume, restaurés avec le soutien des autorités coréennes.

Depuis son inscription sur la liste mondiale du patrimoine, le tourisme s’est beaucoup développé dans le village.

 Le jour où j’y suis allé, c’était en fin de journée, mais les touristes faisaient encore beaucoup de photos. A l’époque, il ne fallait pas acheter de billet d’entrée et il n’y avait ni service, ni infrastructures touristiques. Les villageois, de culture confucéenne, ne faisaient pas commerce de produits locaux. Une ou deux familles avaient ouvert un gîte rural. Mais sur presque toutes les portes des cours était suspendue une corde sur laquelle était accroché un écriteau avec quelques caractères coréens. Curieux, j’en demandai le sens aux amis coréens qui m’accompagnaient. Très gênés, ils m’expliquèrent que chaque écriteau disait la même chose  : «  Ceci est une cour privée, merci de ne pas entrer » Je trouve que la photo du chien montre bien l’état d’esprit des villageois vis-à-vis des étrangers.

Avec mes amis coréens, j’ai enquêté : les villageois regrettent beaucoup d’avoir demandé l’inscription du village au Patrimoine Mondial. Car avant l’inscription, la vie était tranquille. Après, les touristes ont afflué et la vie d’autrefois n’existe plus. Regardons ces photos : pas un seul habitant. Les villageois ne sortent plus de chez eux car les touristes leur font peur.

J’y suis retourné en mai, car le cas de ce village me préoccupe. Le village est toujours aussi tranquille, on ne voit toujours pas les habitants, on ne les voit pas vivre. Les touristes sont toujours aussi nombreux, et désormais une des cours offre des services pour les touristes (une seule d’après ce que j’ai constaté).

Le plus grand changement est le Centre de Service touristique, où l’on vend des billets d’entrée. Bien sûr, les billets ne sont pas chers (à peu près 20 Yuan). On voit bien que les billets ne sont pas vendus pour faire du chiffre d’affaires car le tarif ne permet pas de résoudre leurs problèmes économiques. La mise en place des billets d’entrée est surtout le moyen de limiter les allées-venues des touristes. Il y a un autre changement : les habitants se protègent beaucoup plus. Nous avons parlé tout à l’heure de la corde, et bien maintenant c’est une porte en bois qui protège les maisons, donnant à l’ensemble du village une ambiance peu hospitalière. C’est exemple doit nous faire réfléchir : Comment faire l’évaluation du patrimoine culturel ? Ce qui était un mode de vie, est-ce qu’il perdure après inscription?

Nous avons montré des exemples mais revenons à quelques concepts. Pour un pays en voie de développement comme la Chine, face à ce genre de patrimoine rural, si nous agissons tout à fait selon les exigences généralement utilisées par la société internationale, surtout les exigences définies pour le Patrimoine Mondial comme l’authenticité, l’intégralité et la continuité, il est possible que notre connaissance des valeurs de ce patrimoine ait à faire face à de nombreux problèmes que n’ont pas rencontrés les pays en voie de développement avec pour conséquence que l’objectif de protection de la diversité culturelle soit difficilement atteint. La particularité du patrimoine culturel en Asie réside dans sa relation étroite avec ses traditions culturelles et historiques et son milieu géographique. Sa diversité et surtout sa fragilité, sont des questions que nous pourrons difficilement résoudre. C’est la raison pour laquelle nous utilisons le concept du paysage culturel. Ce concept nous permet d’admettre l’évolution et les changements constants de ce type de patrimoine et de les intégrer au cœur de notre réflexion, alors qu’autrefois nous les prenions difficilement en compte dans notre analyse du patrimoine culturel. Concernant le patrimoine rural, la manière harmonieuse dont se réalisent les relations de l’homme avec la nature, les relations entre les hommes, de l’homme avec les objets, des objets avec les évènements est fondamentale. Sans ces quatre interactions harmonieuses, la conservation du patrimoine rural pourra difficilement aboutir.

Quel objectif poursuivons-nous dans la conservation du patrimoine rural ? Comment le protéger ? A la différence d’autres patrimoines, nous ne pouvons certainement pas exiger ce qui se fait pour presque la totalité des patrimoines, c’est-à-dire garder la situation telle quelle. Notre objectif final est qu’en augmentant la valorisation du patrimoine, nous puissions dans le même temps, permettre à l’ensemble des communautés locales de se développer. C’est la grande différence méthode et de conception de conservation de ce type de patrimoine

 

 

  1. DU Xiaofan, wenhua jing guan de linian yu xiangcun wenhua yichan baohu 文化景观的理念与乡村文化遗产保护 – Paysages culturels et protection du patrimoine rural, traduite  par Sabine LEBBE MAILLOT, « Séminaire de la coopération franco-chinoise sur les patrimoines culturels ruraux – développement social, protection et transmission des patrimoines », 2013. 9p []

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search